Cloud Computing, la tête dans les nuages … Mais les pieds sur terre

Au cours de ces derniers mois, chez Trend Micro, nous avons interrogé près de 1 200 décideurs informatiques, issus d’entreprise de 500 personnes et plus dans le monde. L’objectif ? Dresser un état des lieux du Cloud Computing et de la virtualisation (serveur et poste de travail), au prisme de la sécurité de ces environnements. Les résultats sont particulièrement intéressants, et ils identifient les préoccupations et problématiques que connaissent de nombreux décideurs lorsqu’ils franchissent le pas du Cloud.

  1. La sécurité du Cloud est préoccupante
    10 % des personnes que nous avons interrogées disposent d’un environnement Cloud en phase de production et 50% d’entre elles sont en phase pilote ou de déploiement d’applications Cloud. En clair, nous pouvons nous attendre à entre 4 et 5 fois plus d’applications Cloud qui seront mises en production dans les mois à venir. Mais l’enquête souligne également que près de 43% des personnes interrogées ont rencontré une problématique de sécurité l’année dernière dans leur cadre de leur projet Cloud. En clair, si les mesures de protection n’évoluent pas, la croissance annoncée des applications et environnement en mode Cloud s’accompagnera d’une vague d’incidents de sécurité.
  2. La sécurité du Cloud est trop générique
    7% des personnes interrogées utilisent de services Cloud… Sans le savoir. Ce chiffre, mineur a priori, révèle que ces entreprises ne sécurisent pas leur environnement Cloud, ouvrant ainsi un boulevard aux exactions malveillantes. Et parmi les autres entreprises, combien sont-elles à se contenter d’outils de sécurité conventionnels… Mais totalement inadaptés à la dimension dynamique et temps réel du Cloud et à un périmètre de sécurité qui ne se restreint désormais plus au réseau corporate ?
  3. Les performances et la disponibilité, aussi critiques que le Cloud
    La troisième information importante de cette étude révèle que les critères de performances et de disponibilité reviennent sur le devant de la scène, après avoir été négligés par rapport à la sécurité pendant plusieurs années. Certes la sécurité a été, et reste, le principal frein à la migration des entreprises vers le Cloud, mais cette sécurité ne peut plus être dissociée des problématiques de rapidité et d’évolutivité qui y sont intimement liés.

Pour plus d’informations sur cette enquête, c’est par ici. Et pour passer au Cloud Computing tout en gardant les pieds sur terre, découvrez Deep Security et Secure Cloud, les pièces maîtresses de l’arsenal Trend Micro dédié à la sécurité des environnements Cloud et virtualisés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *