Cloud Computing : les PME en première ligne

Le Cloud Computing offre aux entreprises des perspectives très prometteuses, mais pour un dirigeant de PME, qui endosse souvent de multiples rôles au sein de son entreprise, cette nouvelle orientation du landernau de l’informatique d’entreprise, est quelque peu… « nuageuse ». Un décryptage des avantages et inconvénients du Cloud Computing s’impose donc.

Le Cloud Computing, fioriture marketing de fournisseurs voulant doper leurs ventes, ou véritable aubaine pour les entreprises ? La question mérite d’être posée, face aux nombreuses interrogations que suscite ce Cloud. La réponse se doit d’être la plus simple possible, en dressant le panorama des avantages et des inconvénients du Cloud Computing.

Pour démarrer sur de bonnes bases, rappelons ce qu’est le Cloud Computing. Pour Wikipédia, le Cloud Computing est « un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des stockages et des traitements informatiques traditionnellement localisés sur des serveurs locaux ou sur le poste de l’utilisateur ». Si la définition contentera les fans d’informatique, les profanes, en revanche, n’auront pas forcément tout saisi ! D’où cette seconde définition : « le Cloud Computing consiste à centraliser et consolider les ressources informatiques d’une entreprise, dans l’objectif de générer des économies et d’améliorer les performances, mais avec un minimum d’impact sur les utilisateurs ». Une définition sous un angle bien plus intéressant pour un dirigeant de PME, non ?

Le Cloud Computing est en effet un gisement d’avantages pour les entreprises, parmi lesquels :

– Maîtrise des coûts : les services cloud payants sont généralement moins onéreux que d’utiliser des systèmes physiques traditionnels sur site. Ils engendrent des économies substantielles et transforment des investissements initiaux souvent importants en charges d’abonnement mensuelles.
– Meilleure productivité : simples d’utilisation et faciles à configurer, les services Cloud permettent aux collaborateurs de l’entreprise de travailler à distance via une simple connexion Internet. D’autre part, le Cloud Computing va de pair avec une externalisation de la gestion des infrastructures, ce qui allège la charge de travail des équipes informatiques.
– Flexibilité & évolutivité : le Cloud permet d’externaliser efficacement auprès de son fournisseur, le fonctionnement, la gestion et le support technique de son infrastructure informatique au quotidien. Un avantage majeur pour les PME dont les équipes informatiques sont souvent réduites. D’autre part, il est possible d’ajouter autant d’utilisateurs supplémentaires que souhaité, la facture mensuelle évoluant en conséquence : une problématique de moins à gérer pour le service informatique.
– Mobilité professionnelle : dans un monde de plus en plus mobile, le Cloud permet aux collaborateurs de travailler sur des projets communs à distance via des services en ligne, avec intégration des nouvelles modifications en temps réel. Une alternative moins coûteuse aux traditionnels réseaux privés virtuels.

Si le Cloud Computing présente de nombreux avantages, les PME doivent cependant prendre en compte certains aspects liés à la sécurité et à la fiabilité.

– Disponibilité des applications métiers : si déléguer le stockage et la gestion des données est l’un des principaux avantages du Cloud Computing, assurez-vous que votre fournisseur Cloud a pris ses dispositions pour gérer rapidement les défaillances et les failles de sécurité au sein de son infrastructure. En clair, soyez vigilants sur le niveau de service garanti.
– Propriété des données : transférer ses données dans le Cloud, c’est prendre le risque que celles-ci soient stockées dans un pays étranger ce qui, selon le secteur d’activités, peut constituer une violation des dispositions réglementaires en vigueur. Des litiges relatifs à la propriété des données constituent également un risque lorsqu’on veut récupérer ses données pour les confier à un autre fournisseur.
– Chiffrement : les PME doivent s’assurer que leurs données stockées chez le fournisseur Cloud sont chiffrées. C’est la principale mesure de sécurité à prendre pour protéger ses données en cas de piratage, a fortiori lorsque celles-ci sont stockées hors de l’entreprise.
– Une sécurité parfois illusoire : migrer vers le Cloud ne consiste pas à faire de votre fournisseur Cloud le seul garant de votre sécurité. Les PME doivent continuer de s’assurer que l’ensemble de leur parc informatique, dispositifs mobiles compris, bénéficie des dernières mises à jour de sécurité et est équipé des antivirus les plus récents. D’autre part, les principes de base de sécurité restent d’actualité, comme l’utilisation de mots de passe forts.

Si vous préférez migrer vos ressources informatiques vers le Cloud progressivement, n’oubliez pas que votre revendeur ou intégrateur informatique peut vous aider à trouver le panel de services Cloud le plus adapté à vos besoins et prendre en charge les opérations d’installation et de maintenance au quotidien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *