Article 32 de la GDPR : trois stratégies qui garantiront la sécurité de vos processus

L’article 32 de la GDPR , la loi européenne sur la protection des données personnelles, impose au responsable du traitement et au sous-traitant de mettre en œuvre les mesures techniques et organisationnelles appropriées pour garantir un niveau de sécurité adapté au risque, incluant la pseudonymisation et le chiffrement des données à caractère personnel et des moyens pour garantir la confidentialité, l’intégrité, la disponibilité et la résilience constantes des systèmes et des services de traitement. Lire la suite