Windows Server 2003 : serez-vous prêt ?

Récemment, Microsoft a émis plusieurs bulletins de sécurité concernant Microsoft Windows Server 2003. Ce système d’exploitation ne bénéficiera plus de mises à jour de sécurité à partir du 14 juillet prochain. Dans la pratique, si cette plateforme continue à être exploitée sur certaines de vos machines, vous risquez de subir les vulnérabilités de sécurité susceptibles d’être identifiées après cette date. Et vous ne disposerez plus des patchs correctifs correspondants.

Ce n’est pas la première fois qu’un système d’exploitation populaire de Windows arrive en fin de support. C’était déjà le cas pour Windows XP il y a environ un an, instituant une problématique côté client. Aujourd’hui, c’est au tour des serveurs.

Les utilisateurs de Windows Server 2003 restent très nombreux. Une enquête récemment menée par the Enterprise Strategy Group révèle que 82 % des personnes interrogées disposent encore de Windows Server 2003 dans leur organisation. 25% des répondants déclarent d’ailleurs vouloir continuer à utiliser cette plateforme après le 14 juillet, sans service de support, ni de maintenance.

Utiliser un système d’exploitation en fin de support peut être perçu comme une vulnérabilité d’exploitation, et donc comme un danger potentiel.

Soyons réalistes : si vous comptez parmi les utilisateurs de Windows Server 2003 alors que vous lisez ce post, il y a peu de chance que vous puissiez abandonner cette plateforme dans un délai aussi court. Pour une question de budget ou de temps. Ou parce que certaines de vos applications critiques exigent cet OS.

Si vous êtes dans une situation qui vous oblige à garder Windows Server 2003 au-delà du 14 juillet, vous devriez vous pencher sur la gestion des vulnérabilités sans patch, grâce aux fonctionnalités de Deep Security. Attention, Deep Security ne va pas restaurer une éventuelle vulnérabilité qui affecte vos systèmes, mais elle fournira une protection contre les attaques susceptibles d’utiliser cette vulnérabilité. Vous êtes donc en sécurité. Si vous souhaitez en savoir davantage sur comment protéger Windows Server 2003 après le 14 juillet 2015, téléchargez notre livre blanc sur le sujet : http://www.trendmicro.com/cloud-content/us/pdfs/security-intelligence/white-papers/wp_windows-server-2003-end-of-support.pdf

Bien sûr, la meilleure des options est de mettre au rebut Windows Server 2003 avant la date butoir. Mais si vous ne le pouvez pas, sachez qu’il vous reste quand même une option pour vous protéger.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.